Lancement mondial de l’IPv6

La nouvelle et probablement la dernière version du protocole IP verra le jour le 6 Juin 2012. En effet, un lancement mondial l’adresse IPv6 est fixé à cette date par l’Internet Society. Les adresses IPv4 sont presque épuisées et il est temps de passer à une nouvelle adresse inépuisable: l’IPv6.

Bing, Facebook, Yahoo et Google passerons à l’IPv6 à cette date là.

Le protocole IPv6

Le protocole IPv6 répond raisonnablement aux objectifs édictés. Il maintient les meilleures fonctions d’IPv4, en écarte ou minimise les mauvaises, et en ajoute de nouvelles quand elles sont nécessaires.

En général, IPv6 n’est pas compatible avec IPv4, mais est compatible avec tous les autres protocoles Internet, dont TCP, UDP, ICMP, IGMP, OSPF, BGP et DNS ; quelque fois, de légères modifications sont requises (notamment pour fonctionner avec de longues adresses).

Les principales fonctions d’IPv6

La nouveauté majeure d’IPv6 est l’utilisation d’adresses plus longues qu’IPv4.
Elles sont codées sur 16 octets et permettent de résoudre le problème qui mit IPv6 à l’ordre du jour : procurer un ensemble d’adresses Internet quasi illimité.

Il est nécessaire d’être plus explicite sur cette notation d’adresses, mais il faut savoir qu’il y a un nombre important d’adresses sur 16 octets. Précisément, il en a 2^128, soit approximativement 3 x 10^38. Si la Terre entière (terre et eau confondues) était couverte d’ordinateurs, IPv6 pourrait allouer 7 x 10^23 adresses IP par m².

IPv4 permet d’adresser 2^32=4,29.10^9 adresses tandis que IPv6 permet d’en adresser 2^128=3,4.10^38 adresses.

L’amélioration majeure d’IPv6 est la simplification de l’en-tête des datagrammes. L’en-tête du datagramme de base IPv6 ne comprend que 7 champs (contre 14 pour IPv4). Ce changement permet aux routeurs de traiter les datagrammes plus rapidement et améliore globalement leur débit.

La troisième amélioration consiste à offrir plus de souplesse aux options. Ce changement est essentiel avec le nouvel en-tête, car les champs obligatoires de l’ancienne version sont maintenant devenus optionnels.
De plus, la façon dont les options sont représentées est différente ; elle permet aux routeurs d’ignorer plus simplement les options qui ne leur sont pas destinées. Cette fonction accélère le temps de traitement des datagrammes.

D’autre part IPv6 apporte une plus grande sécurité:
L’authentification et la confidentialité constituent les fonctions de sécurité majeures du protocole IPv6.

Finalement, une plus grande attention que par le passé a été accordée aux types de services. Bien que champ Type de services du datagramme IPv4 ne soit que très rarement utilisé, la croissance attendue du trafic multimédia dans le futur nécessite de s’y intéresser.

Laisser un commentaire